Les Cimes d'Aziel : le Sanctuaire de l'Aube

Forum de l'alliance de Zordania les Marcheurs de l'Aube.
 
AccueilZordaniaFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mar 8 Avr - 9:05:04



Durant toute la periode située entre le crépuscule et l'aurore, Dier Drenhdal, drapée dans un voile d'obscurité, semble attendre. Toutes les créatures qui y vivent ressentent une alteration de l'ambiance habituelle. Nul ne s'en formalise, car un évenement est prévu en ce jour.

Trois sombres silhouettes progressent à grands pas dans les couloirs de la forteresse. Tous s'écartent sur leur passage, car ces trois là sont des capitaines du Maître. C'est leur départ qui provoque tant d'agitation, car jamais auparavant autant de favoris de l'Empereur ne s'étaient éloignés de lui.

Ils partent guerroyer, vont poursuivre ailleurs la mission qui leur a été confiée, et reviendront couverts de gloire, trainant derrière eux esclaves et butins, qui adouciront le réveil du maître.

Morandis est conscient que la forteresse est dégarnie, en leur abscence. Il s'inquiète, et de sombres prémonitions le tourmentent depuis que leur départ a été planifié. Sa place est aux côtés de son Empereur...

Meme Voyisha, qui aurait pourtant été d'une grande aide, ne les accompagne pas. Depuis peu, elle s'est fait plus distante, et passe la majeure partie de son temps à rester au chevet de son amant. Son chagrin est compréhensible, même si l'on eut aimé l'avoir à ses côtés pour les combats à venir.

Abattu, il suit Seldszar, son ami, son nouveau meneur, tandis qu'ils s'approche des caves où sont parquées les bêtes qui les porteraient pour le voyage. Et cependant, quand il croise le regard féroce et plein d'assurance de dame Shana, il reprend confiance.

Il sait que la cité conserve la majeure partie de ses défenses, et un nombre important de fidèles est prêt à proteger le corps de Màlekith. Un simple signe d'eux, et les trois seigneurs reviendraient au plus vite défendre leur Maître. La cité reste forte, bien qu'elle n'ait jamais été aussi faible...

Pourvu que cela suffise.


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 8:59:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mar 8 Avr - 9:07:17



Le groupe avançait, de plus en plus lentement. Chacun respirait l'air avec mépris, tous pensaient mais nul n'avait peur et l'espoir, la rage et l'amitié les guidaient.

Le soleil apparaissait au loin et ses quelques rayons frappaient de par et d'autre le paysage si l'on pouvait encore l'appeler ainsi... Une légère brise caressait les visage durcis par le voyage et le brouillard enveloppait la compagnie. Malgré celui-ci, les tourelles de la cité druchii surgissaient de l'épais nuage blanc.


"Seigneur WhiteShield. Il me semble que le temps nous est favorable!
-Certainement que l'approche se fera plus facilement... Sa bouche essaya tant bien que mal de prévenir Szordrìn du danger qui se trouvait derrière lui. Derrière!

Trop tard. Déjà la fine lame transperça l'épaule droite de l'elfe qui laissa échapper un cri de douleur.
Une lance perça alors l'air et s'enfonça dans la terre aux pieds de Wilderion.

Deux assassins et leurs lames ainsi que huits combattants druchii armés de lances entouraient à présent le groupe.

Seulement un furtif regard d'Alexander aux autres et ils se déplacèrent afin de former une ronde faisant face aux assaillants.

Des sourires se dessinèrent sur les lèvres des drows encapuchonnés et à l'allure effrayante.

Un s'avança vers Szordrìn resté allongé leva sa lance dans l'espoir d'achever l'elfe...


-Corellon m'a envoyé, je ne peux pas mourrir... Prononça-t-il perdu.

La lame trancha le ventre séparant le corps en deux parties... Yasha se trouvait derrière le drow qui s'affalait au sol à présent au sol, en premier le haut du corps puis le bas. Il essuya son épée et lança à Szordrin:


-Tache de faire attention. Se moqua-t-il avec ironie.

Et il se remit en position.

Szordrìn regarda Yasha. Un druchii l'avait sauvé des griffes d'un autre druchii. Il vit dans ces yeux quelque chose qu'il n'avait encore jamais vu chez un autre drow. Yasha était prêt à l'aider.

Dans un effort douloureux Szordrìn se releva, la main aplatit sur sa blessure ruisselante de sang, il sortit son épée. Les dents serrées il lâcha à Yasha:


-Je n'ai pas besoin de toi, freluquet.

Il détourna son regard de celui de Yasha qui souriait pour fixer son prochain adversaire.

-Pouvons-nous commencer?" Questionna Jolamouche.

Les drows se regardaient ahuris devant un tel spectacle. Mais ce moment d'inattention leur coûtera cher...


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 8:59:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mar 8 Avr - 9:14:47



Des couloirs sombres, sans fin... des pièces qui se ressemblent, une atmosphère lourde, pesante...
Cela faisait maintenant plus d'un mois que Sanguinus était arrivé à Dier-Drehndal et il commençait seulement à se repérer dans la cité sombre...

Il était venu jusqu'ici afin de chercher des informations pouvant le renseigner sur son passé mais il n'avait rien trouvé de concret à se mettre sous la dent. Trop de mystère régnait ici, et l'état dans lequel se trouvait l'empereur semblait s'imprégner dans la forteresse elle-même... tout ne paraissait que souffrance...

Puis le Primarque avait vu Seldszar, dame Shana et Morandis quitter la cité : cela marquait à ses yeux la fin de l'ordre et vraisemblablement celle de l'empereur. Pourtant, contrairement ce que certain allait penser, cela ne marquait pas la fin des drows. En effet, Sanguinus avait fini par apprendre et comprendre que sa race ne s'éteignait jamais : les grands seigneurs qui étaient jadis dans cette cité ne l'avaient pas quittée dans le but de méditer de leur côté, mais belle et bien car ils avaient senti que quelque chose allait éclaté et qu'ils avaient un rôle à y jouer... Sanguinus les rejoindraient en temps voulu mais pour l'instant il continuait ses recherches dans l'une des nombreuses bibliothèques de la cité noire.

La porte de la bibliothèque s'ouvre... des bruits... un groupe de 4 à 6 personnes, armées... des échanges de paroles...
Ces bruits firent sortirent le Primarque de sa lecture, il leva la tête et aperçu un petit groupe de maîtres lames qui chuchotaient tout en le regardant. Que lui voulait-il ?

Tout doucement, avec des gestes calmes et lent, il referma son livre, le glissa dans sa sacoche, se leva, et se dirigea vers l'entrée de la pièce...

L'un des maîtres lames s'adressa immédiatement à lui d'une voix basse :


«- Excusez nous de vous importuner seigneur mais vous êtes l'un des seuls à être encore présent ici et nous avons un rapport à faire.

-Je peux comprendre. Que se passe-t-il de s'y important qui vous empêche de prendre la décision par vous-même soldat ?

-Un de nos groupes d'éclaireurs est tombé sur une petite dizaine d'intrus se dirigeant vers Dier-Drehndal, certains semblant venir du même royaume que l'impératrice. Nous n'avons plus de nouvelles des éclaireurs.

-Donc ils sont morts...

-Probablement seigneur.

-Réunissez les troupes présentes, établissez des tours de gardes. S'ils se présentent à vous, faites les patienter à l'entré mais s'ils essaient de passer de force, tuez les. De plus il faut renforcer la sécurité au pied de la tour de l'empereur, je vais m'y rendre mais que personne ne rentre après moi.

-Bien seigneur, il sera fait ainsi. »

Sanguinus prit donc le chemin de la tour centrale. Il était en train de réfléchir à ce qu'il devait faire. Il était tourmenté et ce n'était pas son habitude.

Pourquoi ?... pour elle ?... cela semblait être la raison...

Pourtant il ne la connaissait pas personnellement ?... oui mais quelque chose le poussait à s'inquiéter... il la respectait, sûrement... peut-être même qu'il l'appréciait... Mais comment savoir ce qui était le mieux pour l'impératrice ?... retournée avec ses anciens compagnons ou s'enfuir ?...

Il rentra dans la tour et commença à monter les escaliers...

Il fallait qu'il lui parle, même si elle était encore sous le choc... cela lui permettrait sans doute de prendre plus facilement une décision...

Il arriva devant la porte, gardée comme toujours par Urlyn, le drow au corps de scorpion...


« -Je dois parler à l'impératrice.

-Personne n'a le droit de rentrer dans la chambre de l'empereur.

-C'est extrêmement important. Ne peut-elle pas sortir ?

-Attendez ici, je vais lui demander.
«

Urlyn entra et referma la porte derrière lui.

Sanguinus était impressionné par cette exception de la nature, le drow chargé de veiller sur l'empereur semblait vraiment avoir été conçu dans ce but car c'était un monstre du corps à corps et qu'il aurait fallu être fou pour s'attaquer à lui dans un couloir aussi étroit.

Un quart d'heure plus tard, l'effrayant garde sorti et annonça :


« -Parlez-lui à travers la porte, elle est juste là, derrière. »

Puis il s'écarta. Le primarque se colla à la serrure... entendit une respiration lente de l'autre côté... il commença :

« -Je suis le seigneur Sanguinus, je viens prendre de vos nouvelles. »


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 9:00:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mar 8 Avr - 9:16:22



La curieuse compagnie restait figée, incapable d'esquisser ne serait ce qu'un seul geste.
Immobilité étrange dans un monde en constante évolution.

Les derniers assasins avaient étaient exterminés rapidement un fois l'alarme donnée.
Respiration rauque et tout les sens en alerte, les Gardiens de la Loy formaient un barrière autour de Wilderion et Lomëriel. Ceux ci n'avait même pas eu le temps de se préparer à défendre leur vies.


Tout le monde sursauta lorsque Szordrìn prit la parole.


- Une troupe de cavaliers arrivent par le nord , murmura t'il, ils voyagent légers et se rapprochent vite. Je suis incapable de voir sous quelle bannière ils chevauchent.

-Moi je peux vous le dire car souvent je fus amené à rencontrer cette troupe, dit le drow albinos.

Il fit silence quelques secondes.

- Il s'agit de la légion "les larmes de Gaia".
Des troupes d'élite, formées aux plus grande guerres, ce sont des soldats aguerris et très disciplinés, il ne serait pas là sans des ordres ou une raison prioritaire.
Seul deux personnes en ce monde sont capables de donner ces ordres.


Taurun Fendvague l'empereur Othonin...

Et leur commandant, le seigneur Wilderion ici présent.


Tous les regards se tournèrent vers le barde othonin.
Celui ci fixait le regard vide la sombre forteresse.
Lentement Wilderion défit son long vêtement de voyage laissant apparaître peu à peu l'armure qui lui couvrait intégralement le corps.
Composée de fines écailles au reflet vert bleuté, l'armure collait parfaitement le corps du barde épousant chaque de ses formes comme l'aurait fait un habit de velours.
Dans son dos était fixée une longue rapière. Sans ornement superflu, elle restait bien ouvragée et assez aiguisée pour trancher les chairs ennemis.

Wilderion soupira alors que les cavaliers se rapprochaient.


-Mes amis, je ne sais trop ce que vous pouvez penser en ce moment...

Comme vous je suis venu dans le but de trouver Voyisha Al Hakor.
Moi aussi je suis venu la sauver des mains du mal.
Là où nos chemins se séparent c'est sur la méthode employée pour la faire revenir...

Seigneurs ....


Wilderion attrapa la bride du magnifique chaval que lui tendait un cavalier qui venait d'arriver et monta en selle rapidement.

Amis ...

Accompagnez-moi, ou restez en arrière.
Quoi qu'il en soit, ce soir sera la dernière nuit.


D'un geste brusque il mit sa monture au trot et parti rejoindre les guerriers qui attendait ses ordres.

Ceci ne tardèrent pas.

Rapidement l'armée partit à l'assaut de la forteresse.


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 9:00:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mar 8 Avr - 9:17:26




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dier-Drenhdal, salle du trône.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Sanguinus attends quelques longues minutes, en silence.

Puis...Une faible voix se fait entendre derrière la porte.


Les nouvelles sont mauvaises, seigneurs, vous le voyez bien... Nos serviteurs s'en vont un par un... des promesses de retour, certes... mais en attendant, je suis seule, ici, à côtoyer l'antre de la mort.
Et vous... je ne sais pas qui vous êtes... vous avez demandé à me parler alors parlez. Je vous écoute... mais ne vous attendez pas à ce que je vous réponde.


Le corps de l'Impératrice glisse lentement contre la porte. L'épuisement. Elle est là, assise, la tête posée sur la porte...
On peut entendre sa respiration irrégulière, elle écoute.


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 9:00:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mar 8 Avr - 9:18:42



Wilderion avait ainsi dévoilé ses cartes, et la suite ne faisait aucun doute pour Lomëriel.
L'ami de son mari, le barde Othonin et son armée ne prendraient jamais la forteresse.

La force ne vient pas des armes, se dit-elle.

L'escarmouche avec les drows l'avait rassurée quant à la capacité de ses compagnons à assurer un minimum de sécurité autour de sa personne.
D'un autre côté, elle était le maillon vulnérable du groupe, et ne tenait pas à servir de poids mort pour l'avancée de celui-ci.

Le groupe tendait à se décomposer sous l'impulsion de Wilderion, et son départ en solitaire n'arrangerait rien à la situation.

'La bravoure est encore la plus sûre des attitudes. Les choses perdent de leur épouvante à être regardées en face.'

Une grande femme avait dit ces mots, et elle se devait de suivre son exemple.
Ainsi, elle sorti son instrument et joua dans les esprits des membres du groupe, refusant la voie guerrière choisie par Wilderion.

Alors que le groupe se réunissait pour prendre une décision quand à la suite des opérations, Lomëriel sentit un déchirement au coeur.
Elle avait la sensation qu'on venait de lui fendre, de lui arracher le moteur de la vie.
Sans en être consciente, elle succomba à l'attraction terrestre et s'effondra sur le sol de pierre.
Sur son visage exsangue, on voyait la peur, la douleur et la tristesse réunie.

Loin de là, Ilùthien venait de tomber. Le moment tant redouté était arrivé.


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 9:01:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mar 8 Avr - 9:21:18



L'impératrice avait l'air fatiguée, celà ne le surprenait pas. Elle venait de subir un choc assez important et celà après des semaines de combats...

Une chose était sûre, quoi qu'il allait arrivé elle ne resterait pas lontemps dans cette pièce. Ne restait plus qu'à savoir quelle solution serait la mieux pour elle...

Il s'assit... afin de se retrouver à la même hauteur qu'elle...


"-Vous ne me connaissez pas car celà fais peu de temps que je suis ici. J'ai un passé qui m'obligeait à rester dans l'ombre le plus possible, à ne pas attiré l'attention...
Mais l'empereur à provoqué le chaos et bien que je ne partage pas toute ses opinions, je me devais d'y participer... en tout cas c'est ce qu'une voix à l'intérieur de moi me disait de faire... étrange...
Mais ne nous attardons pas là dessus, je suis venu vers vous afin de savoir ce que je peux faire pour vous.
Il est vrai que vos serviteurs vous ont quitté mais c'est parce qu'ils ont compris où étaient leur place. L'empereur à réussit à provoquer un chaos général, et ce serait l'insulter que de ne pas prendre part aux grandes batailles qui vont arriver...
Il n'est pas bon pour vous de rester seule et je peux vous assurer que vous ne le resterez pas lontemps...
Mais vous devez me dire ce que vous souhaitez : voulez vous rejoindre les champs de batailles ou souhaitez vous vous retirez dans un lieu calme : loin de ce chaos?
Je ne peux vous obliger à me répondre et je peux comprendre qu'il est difficile de faire confiance à quelqu'un que l'on ne connait pas... mais faites appel à votre instinct, prenez votre temps pour réfléchir, mais j'ai besoin de votre réponse...
"

Sa tête tomba en arrière jusqu'à prendre appui contre le mur... il inspira et expira lentement... espérant avoir été clair et obtenir une réponse pouvant l'éclairer... le temps était compter mais il ne voulait pas la brusquer...


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 9:01:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mar 8 Avr - 9:22:42



Tout s'était déroulé si vite...

Après l'attaque des éclaireurs drows rapidement maîtrisée, le temps semblait s'être arrêté pour la petite troupe, incapable de réagir alors que Wilderion les quittait pour suivre son propre chemin.

Pendant un long moment, ils restèrent immobiles à côté des corps des assassins drows, dont le sang coulait encore le long de leurs lames. Ne sachant pas s'il fallait suivre l'elfe et son armée suicidaire, ou bien s'il fallait le retenir. Bloqués comme des statues dans cet instant de doute, ils ne firent rien. La monture elfique s'éloigna, emportant avec lui Wilderion. Une douce mélodie mélancolique accompagna ce départ.

Lorsque les derniers nuages de poussière étaient retombés et que le silence était revenu sur la plaine, le temps recommença à couler. Soudain, les Gardiens de la Loy et leurs alliés furent libérés de leur stase. Pendant un moment ils avaient été spectateurs de leur propre vie, et à présent ils en redevenaient les acteurs. Etrange situation.

Il fallait donc agir, et vite.

Plus question à présent d'espérer rejoindre Voyisha sans être repéré car c'était déjà fait. Ils pouvaient tout juste tenter de le faire le plus discrètement possible. Pourquoi pas en profitant du chahut provoqué par les
Larmes de Gaia ? Wilderion pensait-il vraiment réussir à atteindre l'Impératrice par la force, ou bien n'était-ce qu'une masquarade dont le but était de faire diversion, pour leur permettre d'entrer?

-Ilùthien...

L'elfe s'effondra au milieu du groupe. Heureusement, Cyril était juste derrière elle et put la retenir au dernier moment, avant que sa tête ne heurte la pierre. Il s'accroupit immédiatement à ses côtés en demandant aux autres de s'écarter afin de lui laisser de l'air.

-Dame Lomëriel! De grâce, répondez!

Impuissant une fois de plus, Cyril questionna du regard ses compagnons. L'interrogation se lisait sur le visage de Jolamouche. L'angoisse sur celui de Parsifal. La compassion sur celui de Yasha.

-C'est son époux, répondit le drow.

Et ces seuls trois mots suffirent pour que tous comprennent l'ampleur qu'avait subitement prise le départ de Wilderion.

Cyril passa doucement sa main dans la chevelure de l'elfe affaiblie à ses genoux, essayant de lui communiquer toute l'empathie du groupe...


-Je suis aussi attristé que vous ma Dame. Ecoutez-moi, Lomëriel. Ecoutez-moi, tous. Ilùthien et Wilderion vont rejoindre leurs ancêtres en héros. Je suis persuadé qu'ils savaient que leurs attaques n'ont aucune chance d'aboutir. Ce que fait en ce moment Wilderion, c'est pour nous aider à avancer! Il se sacrifie pour nous permettre d'entrer dans Dier Drehndal! Dame Lomëriel, relevez-vous, de grâce...

Ils ne pouvaient pas gâcher ainsi le sacrifice de leurs amis! L'heure était venue de se lancer vers leur avenir. A l'est, le ciel nocture s'éclaircissait de plus en plus, l'aube tuant les étoiles une à une. Le point de non-retour était atteint.

Et Dier Drehndal les attendait.


-Alexander! Il est temps...


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 9:01:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mar 8 Avr - 9:24:18



Le paladin avait été un instant dépassé par les évènements. L’attaque des éclaireurs drows l’avait laissé un instant tétanisé par sa soudaineté, bien qu’il aurait dû s’entendre à pareille manœuvre. C’était déjà un miracle qu’ils ne fussent pas repérés plus tôt. Heureusement, Szordrin réussit à éviter un coup mortel et Yasha lui porta secours. L’instant d’hébétude passé, les membres du groupe purent se placer en formation défensive. Les soldats drows, plus légèrement armés qu’eux, et ayant perdu l’effet de surprise, furent vaincu étonnamment rapidement. Malheureusement, le mal était fait. L’alerte était donnée.

L’arrivée soudaine des troupes Othines et le départ de Wilderion le prit cependant de cours. Mais le geste que le vieux barde avait posé, de prendre part à l’attaque sur la forteresse drow, leur donnait une chance de plus. Une distraction pour les défenseurs. Alexander lui en fut grandement reconnaissant, surtout que cette décision n’avait pratiquement aucune chance de réussir. La leur non plus à bien y penser.

Puis dame Lomeriël fut soudainement prit d’un malaise, selon Yasha dû à la chute de son mari dans une bataille lointaine. Au plus mauvais moment. Alexander pensa un instant avec chagrin au grand guerrier elfe qu’il avait côtoyé. Mais le temps manquait. Avec l’aide de Torm, l’heure de pleurer les amis disparus morts au combat lui serait accordée.


- Nous devons partir, tout de suite ! Les éclaireurs ont sûrement envoyé l’un des leurs prévenir la garde, et de toute façon n’importe quelle sentinelle aura pu apercevoir la poussière provoquée par les cavaliers Othonins. Tous, nous devons nous diriger vers le mur nord de l’enceinte de la forteresse. Nous devons y être avant l’aube si nous voulons avoir une chance d’atteindre notre but. Je vous expliquerai rendu là-bas. Cyril, pouvez-vous soutenir dame Lomeriël ?


Cyril acquiesça et souleva doucement l’elfe immobile, la replaçant délicatement sur la selle de sa monture.

- Tout le monde, à cheval ! Le temps nous est compté.


Alors que le groupe galopait à bride abattue vers le mur, coursant contre le soleil qui allait se montrer par-dessus l’horizon d’une minute à l’autre. Ils étaient repérés, mais Alexander gardait un atout dans sa manche. Tout le plan de cette entreprise désespérée s’était bâti sur cet unique atout. Il tâta un instant l’anneau toujours présent, à l’abri dans une doublure de sa cape.

Le groupe atteignit l’endroit qu’Alexander recherchait alors que les premiers rayons du soleil atteignaient déjà la face est de l’enceinte. Déjà, les murs polis renvoyaient un reflet terrible pour les yeux. Alexander eut un instant de compassion pour Wilderion et ses hommes qui s’apprêtait à donner l’assaut à cette imprenable forteresse. Alexander se jeta à bas de sa monture et courut vers la base du mur, les autres derrières lui. Ils étaient maintenant à portée de flèches de toute sentinelle postée sur le mur. Lorsque tous eu atteint l’endroit désigné, Alexander leur dit rapidement :


- Nous devons trouver une inscription, un genre de glyphe gravé quelque part sur la muraille. Elle n’apparaît que la nuit, la lumière du soleil la fait disparaître. Nous avons peu de temps. Vite, aidez-moi à chercher !


Alors que tous longeaient le mur en cherchant la moindre marque sur le mur lisse comme du verre, Alexander espéra de tout cœur que cette inscription existait bel et bien. Ce glyphe, il en avait appris l’existence grâce à un très vieil ami. Un ami qui était tombé du côté des forces de l’ombre, et qui avait disparût de Zordania depuis déjà un certain temps. Un ami qui lui avait indiqué cet endroit comme dernier service rendu à un vieil ami, devenu un ennemi, mais qui tenait autant que lui à la drow qu’Alexander devait retrouvé. Un ami qui avait fait partie de l'Ordre Unseeli. Merinid Illistyn.

- Il est ici ! Venez vite !

Le cri de Jolamouche le ramena à la réalité.

En effet, une minuscule marque, presque invisible maintenant, était gravée au pied du mur. Les rayons du soleil atteignaient déjà le haut du mur, reflet aveuglant forçant tous à regarder vers le sol. Alexander sortit l’anneau de sa cape, et le plaqua sans hésiter sur la marque, qui émit un faible scintillement. Puis une ouverture apparut dans le mur. Il n’y eu aucun déclic, aucun bruit de pierre raclant sur le métal, aucun mur glissant lentement vers le sol. À un moment le mur était là, et à l’autre il n’y était plus.


Magie drow.
marmonna Alexander. Vite, tous à l’intérieur !

À peine Parsifal, le dernier à entrer, fut-il entré à l’intérieur que l’ouverture disparût.

L’intérieur de la cité noire était infiniment plus sombre que l’aurore qu’ils venaient de quitter, les rayons du soleil réfléchi au loin par les murs de la cité. Alexander attendit avec anxiété que son regard s’habitue à l’obscurité, mais c’est Yasha qui déclara le premier :

- Je ne vois personne dans les environs immédiats, ne vous inquiétez pas. Nous sommes dans un étroit tunnel qui semble s’enfoncer dans le sol.

Alexander hocha la tête. Ainsi, Merinid semblait bien lui avait dit la vérité.


- Descendons ! Le tunnel devrait normalement déboucher au milieu de la cité même, il s’agît d’un passage permettant aux drows de la citée de pouvoir sortir alors même qu’une armée assiège les murs. Nul doute que de nombreux gardes seront postés à l’intérieur, mais jamais ils ne s’attendront à notre présence ici.

Sauf si j'ai été trahi,
pensa le paladin sombrement.

Je ne connais plus du tout le chemin à partir d’ici. Je demande donc à Yasha de nous guider. Il y verra mieux dans l’obscurité, et l’agencement de la cité risque de lui être plus familier qu’à nous.

Le groupe s’enfonça alors dans les ténèbres. Ils étaient bien plus près, mais encore infiniment loin du but de leur quête.


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 9:01:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mar 8 Avr - 9:29:29



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dier-Drenhdal, salle du trône.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Voyisha fut apaisée par la voix de Sanguinus...
Il lui demandait ce qu'elle voulait faire? Ne faisait-elle déjà pas ce qu'elle voulait faire? Rester au près de son aimé?

Des larmes silencieuses coulaient sur ses joues. Et elle resta plusieurs minutes sans parler... Ou bien... plusieurs heures.

Sa voix se fit entendre enfin, très faiblement, derrière la porte.


Seigneur... en effet je ne vous connais pas, mais cela ne m'est pas étranger, ici... Depuis des mois je suis l'impératrice de Seigneurs que je ne connais pas. A part peut-être Dame Shana... qui est partie elle aussi.
Alors vous...
Que vous soyez resté...
Cela m'interroge.


Soudain, sa voix se fit plus dure.

Par contre, vous me sous-estimez, seigneur.
Me croyez-vous faible au point d'être en danger, ici?
C'est mon endroit, ici. C'est là où je dois être. Près de Màlekith. Qui veillera sur lui si je ne suis pas là?


Un cri.


QUI?

Puis plus douce, presque éteinte...

Je ne sais de quel endroit calme vous parlez. Mais c'est ici, mon endroit calme.
La tour est bien gardée, personne ne peut entrer...


Silence.


...n'est-ce pas?

Cette dernière question était suspendue dans les airs. Plus ironique qu'inquiète. En effet, elle avait senti, derrière la voix calme du Drow qu'il y avait une certaine urgence. Pourquoi cette urgence, alors? Si le chaos était ailleurs?
Ici... tout était tranquille. Plus personne ne devait s'intéresser a cette tour depuis que tout le monde croyait que l'Empereur était mort, pensait-elle.


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 9:02:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mar 8 Avr - 9:32:24



Yasha se retrouvait donc en tête dans l'obscur couloir. Ses sens étaient en éveil, la vue, l'odorat, l'ouie, le toucher, le gout, ainsi que son instinct. Il effleura la paroi du boyau creusé dans la roche brute, il huma l'air et senti la présence d'une eau vive quelque part sous la cité.
La troupe hétéroclite qu'il guidait commençait à s'impatienter car le drow albinos prenait son temps: il ne voulait négliger aucun détail, aussi futil soit-il, afin de n'être en aucun cas pris au dépourvu par les évènements qui allaient se produire.


Quelque chose n'allait pas.


Son instinct lui envoyait des signaux d'alerte, tout ne se passait pas comme il pensait; il avait du oublier un détail. Il se sentait alors oppressé, il avait des difficultés à respirer.


- Alexander et Parsifal, suivez-moi directement, Cyril vous fermerez la marche avec le nain et l'elfe, dit-il sèchement.


Ils avancèrent prudemment, le couloir était suffisamment large pour avancer à cinq de front. Les effluves de sang commencèrent à être perçues par le drow, malgré la puissance humide de la brise souterraine. Le couloir serpentait, comme si... comme si ...

Yasha poussa un cri aussi bien physique que mental, et se retrouva cloué au sol, en position foetale, par une douleur qui lui broyait les tripes et le cerveau.



- Yasha!!
- Yasha, qu'y a-t'il ?


Ses comparses criaient, le secouaient, l'agitaient, tirant leurs épées de leurs fourreaux, mais ne sachant pas ce qui se passait, ce qui arrivait au drow.
Mais dans son esprit, Yasha vit et comprit. Il sut ce qui n'allait pas, et la douleur s'estompa.



- Messeigneurs, dit-il, calmez-vous, tout va bien.

- Explique-nous ce qui t'arrive! ,demanda Alanxander, inquiet.

- Oui, je vous dois bien quelques explications, dit-il en se relevant comme si rien ne s'était passé, ne vous semble-t'il pas remarquable que vous ne puissiez pas distinguer votre environnement actuel et ce malgré la bénédiction de ma Glorieuse Mère? L'explication est fort simple. En vérité, je vous le dis, nos chances de réussite sont aussi ténues qu'un fil de soie! La bénédiction agit encore, c'est pour cela que le souterrain est encore désert de soldats.
Mais sachez une chose, même si l'Empereur noir rejette toute forme cléricale, la Catin Noire est la grande Maitresse en ce funeste lieu et se repait du carnage et du charnier que l'Empereur cause.
Adoncques! Reprenons la route, et avançons !

Et les seigneurs guerriers reprirent leur avancée...

_________________
Ce n'est pas à leur création que les Empires souffrent de ne pas avoir de but, mais plus tard, lorsqu'ils sont fermement établis et les objectifs oubliés et remplacés par des rites sans fondements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 8:44:10



Les huit compagnons reprirent leur avancée, toujours plus profond dans l'obscurité. Cyril fermait donc la marche, précédé de peu d'Imusam et de Szordrìn, alors que Yasha menait le groupe avec prudence, devant Alexander et Parsifal. Au centre, Jolamouche aidait Lomëriel à continuer. L'elfe semblait reprendre progressivement ses esprits, mais un profond chagrin se lisait désormais sur chaque pli de son visage.
C'était comme s'ils entraient véritablement dans le coeur de la terre. Des ombres semblaient danser dans le souterrain... Impossible à dire tellement on n'y voyait rien. La température semblait augmenter à chaque pas. Etait-ce dû à l'angoisse? Yasha leur avait assuré qu'ils y verraient quelque chose dans le noir, mais les maléfices du drow Vinaëar, même mourant, s'étaient finalement montrés plus forts.

Cyril n'était pas à l'aise dans cette position.
Une odeur âcre se dégageait de plus en plus, augmentant en intensité de la même manière que la chaleur ambiante. Une odeur à la fois écoeurante et familière.

Le sang.

Il s'approcha de la paroi du souterrain et y passa doucement un doigt. Le roc était aussi chaud que de la pierre noire laissée au soleil, et humide. Un liquide ruisselait sur la pierre, dénuant celle-ci de toute irrégularité et rendant les murs aussi lisses qu'une peau de nouveau né. Cyril mit son doigt à sa bouche afin d'en avoir le coeur net.


-Du sang... chuchotta-t-il.
-Qu'y a-t-il? demanda Imusam, qui avait entendu parler bas.
-Du sang semble suinter le long des parois de ce souterrain... répondit-il. Je vais continuer à reculons et surveiller nos arrières. Après tout mes yeux commencent à s'habituer au manque de lumière... Je me demande de plus en plus si ce Merinid ne s'est pas joué de nous!

Son attention se fit dix fois plus grande et il continua donc en marche arrière -l'allure donnée par Yasha le permettait- le regard plongé dans le noir.

Comme pour imiter les murs, son front se mit à ruisseler de sueur. La chaleur était devenue insupportable, et les effluves de sang s'étaient muées en vapeur nauséabonde.


-Assurément, seuls des druchii peuvent vivre dans un endroit pareil! pesta Szordrìn.

Une ombre.
Une ombre fila soudainement, contrastant très légèrement avec les ténèbres ambiants. Cyril s'arrêta net, sur ses gardes.

Plus rien.
Il fit mine de continuer, et après quelques instants, il la revit. Quelque chose de vivant les suivait! C'était la même ombre qu'il avait cru voir dès le début, mais qu'il n'avait associé qu'à la difficulté de ses yeux à s'adapter à la pénombre. Cette... chose, les suivait depuis le début.

Cyril faillit un moment crier, avertir tout le monde, et passer à l'offensive. Mais il se calma, et fit mine de rien. Si cette chose avait voulu les attaquer elle l'aurait fait depuis longtemps. Non, elle les conduisait quelque part... Vers ce qu'il y avait à l'autre bout du tunnel. Intelligemment.


-Imusam... chuchotta-t-il, et le nain émit un "hum" d'interrogation. Ecoute-moi bien, et surtout ne fais aucun geste brusque. Je crois que nous sommes suivis. Je ne sais pas qui ou quoi, mais on nous suit depuis un moment. Essaie de prévenir Szordrìn, qu'il fasse avancer le mot jusqu'à Yasha, le plus discrètement possible. Mais surtout, ne lui montrez pas que nous savons qu'elle est là.
-Entendu.

Si cette créature était hostile, il fallait l'affronter au moment où ils auraient le plus de chances d'en venir à bout. Pas maintenant, dans le noir. Le moment propice serait celui où elle croirait nous tenir, ce moment qu'elle attendait depuis le début et pour lequel elle marchait patiemment derrière eux. A ce moment précis, son attention serait réduite, aveuglée par l'illusion de la victoire. A ce moment précis, et à ce moment seulement, ils auraient une chance.

Cyril le savait, et Imusam l'avait compris. Pourvu que Yasha soit averti rapidement.


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 9:02:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 8:45:34



Parsifal, depuis le début de l'aventure, était guidé par le seul sentiment qu'était l'amour ... Des heures passées au contact du mal avec pour seule compagnie : son amour et ses frères d'armes ...

Son ressentiment envers Yasha s'était peu à peu estompé pour laisser place à une pure confiance, même du respect. Ce drow était unique : Il trahissait les siens pour sauver une âme perdue dans le noir. Ainsi, une sorte d'humanité avait envahit son coeur. Il n'avait pas hésité à combattre les éclaireurs envoyés par la Forteresse Noire puis ensuite à prendre le commandement de la troupe alors que celle ci s'enfoncait dans l'antre du mal. La douleur qui l'avait fait chuté montrait à quel point, cet être se trouvait changé ...

Parsifal se défendait du mieux qu'il pouvait, celà faisait quelques mois qu'il avait accosté les terres de Zordania, il était encore qu'un enfant et aujourd'hui il était prêt à mener le combat de sa vie, accompagné d'amis auxquels il s'était attaché : Son maître de Haute Justice, Alexander ; Le célèbre Paladin, Cyril le Baveux ; Un nain d'une force morale unique, Imusam et encore d'autres elfes, Szordrin et Lomëriel ...

Depuis près d'une heure, ils avançaient à taton dans le boyau, seulement guidé par l'instinct surdéveloppé de Yasha. La sueur perlait sur le visage du jeune Paladin comme le sang sur ces murs. Le corps du jeune homme evacuait de l'eau car celle ci était trop présente en lui alors que la Cité noire évacuait du sang, présent depuis trop d'années, s'étant amoncelé autour de ce lieu comme butin de ces années de terreur ... Bientôt le règne du Vinaër prendrait fin, encourageait par la petite troupe qui était venue ici dans ce but ...

Le groupe continuait à marcher et alors que le boyau se pliait en un virage, Parsifal sentit une main sur son épaule : Alexander le prévenait de quelque chose :


" Nous sommes suivis " murmura le Haut Paladin

Parsifal fut saisi d'un moment de peur mais ne montra rien, il se contenta simplement de serrer plus fort encore l'épée qu'il tenait de sa main gauche ... Il était sur le qui-vive et attendait le moindre moment pour défendre la vie de ses compagnons autant que la sienne.

Cette nouvelle se ponctua par l'arrêt brutal de Yasha qui fit signe avec sa main de stopper la marche ... En effet, au devant d'eux, à une trentaine de mètre : Des flammes faisaient danser des ombres sur les murs noirs du boyau. Le groupe atteignait la lumière, pas celle qu'il espérait mais ils avaient la confirmation qu'ils étaient au coeur du mal ...


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 9:02:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 8:47:10



L’assaut est parti
Le roulement sourd des sabots contre le sol mort des terres désolée entourant le forteresse maudite disparaît peu à peu à un silence effrayant.
L’épée en l’air Wilderion tourne la tête lentement à droite puis à gauche. La vision est toujours le même des centaines de cavaliers chargeant sous les ordres de leur maître.

Mais où est passé le son? Serais-je déjà mort ?

Puis sans prévenir, un cris déchire ce silence mortel.
Wilderion tourne la tête vers l’origine de ce bruit et voit le cavalier s’écrouler de son destrier un carreau d’arbalète fiché dans le thorax.
Tout va très vite.
L’homme tombe alors qu’un sifflement particulier annonce un pluie de missile meurtriers. Le son emplit de nouveau les oreilles du barde .
La bataille s’annonce carnage.

Je vais mourir, je le sais, je l'ai vu, je doit mourir aujourd’hui et ici. Pourquoi cela, je ne le sait mais la musique des arbres du bosquet d’Erijial était clair. Mort, souffrance mais aussi renouveau et espoir pour la terre de Zordania. Si je devaits mourir pour aider Zordania je le ferrais.
Mais pourquoi mourir ici?
Quelles améliorations cela apporterait?
Et si j'ai avait mal interprété le message?
Peut être que…


Sa réflexion fut coupé par un projectile meurtrier que la chance fit passer juste au dessus de son épaule.
Mais sa décision était prise.

Ralliant plusieurs mages à lui il fait établir un bouclier empêchant les projectiles de faucher les rangs de cavaliers. Il est temps de monter au ennemis ce que les larmes de Gaia pouvait faire!
Sans tarder les ordres circulèrent dans les troupes qui adoptèrent la formation connue sous le nom de « Lance de lumière ».
Les mages en tête de troupe commencèrent leur incantation et les autres cavaliers s’alignèrent derrière eux. Rapidement un globe de magie pure se forma devant le cavaliers de tête. Grossissant de plus en plus , il laissait maintenant échapper des particules de magie sur tout la troupe qui suivait le groupe de mage, donnant l’impression pour tout spectateurs étrangers à la formation de voir un grande lance brillante foncer vers les remparts .

Et ce qui devait arriver arriva. Lorsque que celle-ci percuta de plein fouée la muraille, il eu un énorme éclair de lumière suivi d’une explosion énorme
Et puis plus rien.
Tout les cavaliers Othonins s’engouffrèrent dans la brèche alors que les défenseurs complètement sonnées se remettait difficilement sur pied!
La bataille pouvait commencer!

Les guerriers Othonins n’avaient véritablement que peu de chance de triompher mais capturer leur chef leur permettrait peur être encore de gagner.
Pour faire cela il fallait être discret.
Ainsi Wilderion sauta de son cheval, confia le commandement à son premier général et s’esquiva par la première porte qu’il vit.

La noirceur du couloir le dérouta complètement, il n’avait prévu aucune torche.
Se fiant à ses expériences en assaut de forteresses drow, il évolua vers le centre de la structure, enfin d’après ce qu’il pouvait ressentir…..
Plus il s’enfonçait dans le forteresse, plus il le sentait: Quelque chose de puissant avait vécu ici, et sa puissance hantait encore les lieux. Peur d’avancer plus, peur des ténèbres, peur de tout, il paniquait.
Alors qu’il avançait à l ‘aveuglette sursautant à chaque bruits suspects , il put enfin entendre le bruit très faible d’une conversation. Il passa la tête à l’angle du mur et observa.
Un drow se tenait là collé à une porte magnifiquement taillée dans un bois noir massif éclairait d’une seul petite lanterne. Il semblait parler à quelque chose ou quelqu’un qui se tenait derrière la porte.
Wilderion senti l’importance de cette conversation et écouta tapis dans l’ombre.
Et il fini par savoir.

A cette instant il défit de sa hanche la lyre qui lui tenait toujours compagnie depuis CE temps et entrepris de lancer quelques notes.
La mélodie s’éleva directive et plein de volonté, porteuse de vérité …… comme de mensonges.


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 9:02:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 8:51:42



Un bruit sourd résonna dans le couloir obscur, faisant trembler la pierre légèrement. A la surface, il devait se passer quelque chose...

Quasiment au même moment, Yasha arrêta le groupe brusquement.
Devant lui, les flammes semblaient jaillir du sol et venaient éclairer l'immense caverne dans laquelle ils avaient débouché.


-Une caverne... dit le drow.
-Nous sommes dans l'antre du mal! répondit Parsifal, en levant devant lui son bras gauche qui serrait son arme.

Mais Cyril craignait plus pour ce qui se trouvait derrière, ce qu'il tentait désespérément de guetter depuis plusieurs minutes, en vain.


-Le moment est venu! cria-t-il.

Tous surent alors quoi faire, et grâce aux consignes rapides et claires de Yasha le groupe se scinda en deux. Le drow, Alexander et Parsifal partirent sur la droite de la sortie du tunnel, alors que les autres se lancèrent sur la gauche.

Cyril était resté un peu en retrait et commençait à entendre un sifflement aigu provenant du boyau obscur. Rapidement, le son de quelque chose qui se rapprochait à pleine vitesse se fit entendre: derrière, on passait à l'attaque. C'est le moment que Cyril choisit pour sauter en arrière et sortir du tunnel.

Comme prévu, la créature déboula, croyant tenir enfin ses proies maintenant qu'elle les avait menées dans son antre, et se retrouva bien malgré elle entourée de tous les côtés par les huit individus.
Tous se jetèrent sur la créature, qui possédait un corps immense, avant même de chercher à l'identifier. Il fallut deux bonnes minutes d'acharnement et pas moins de cent coups d'épée pour que son sang vienne s'ajouter au fleuve rouge qui coulait du tunnel, et venait alimenter le foyer au centre de la caverne. La créature tomba enfin en un cri encore plus aigu que le précédent, et puis, plus rien.


-Qu'est-ce que cette horreur? demanda Lomëriel, dégoûtée.
-Un drider, dit Alexander. Un homme-arraignée. Ou plutôt un drow-arraignée. C'est un monstre qui était autrefois un drow, et que Lolth a puni, et banni de la Cité Noire.
-Lolth... ou bien son disciple le plus cruel, ce drow qui prétend posséder l'âme de notre chère Voyisha, nota Yasha.

A ces mots, il échangea un regard avec Parsifal, qui montra à quel point leur haine mutuelle s'était effacée et avait été remplacée par la haine commune envers ce drow.


-Sans vouloir jouer les rabat-joie, je crois que le moment est mal venu pour un cours de mythologie drow, lança Cyril, et il se peut qu'il ne soit pas le seul drider dans les environs...

Le fleuve de sang qui coulait entre leurs pieds suintait de la cité drow au-dessus, et servait de nourriture à ces être immondes. Mais il était fort à parier qu'un peu de sang frais ne leur déplairait pas.

-Regardez! dit Imusam.

Le tunnel par lequel ils étaient arrivés n'était pas le seul. Quatre autres boyaux débouchaient de manière identique, de tous les côtés de la voûte, la même rivière de sang en coulant. Le liquide rouge se déversait dans une crevasse immense au milieu de la pièce, d'où s'élevaient des flammes.

Au-dessus du foyer central, qui chauffait la caverne autant qu'un volcan, un conduit semblait monter vers la surface, et emportait un peu de cette chaleur à tout ce qui pouvait bien se situer au-dessus.


-Ca ressemble à un système de chauffage de la cité drow... supposa Jolamouche.
-A mon avis ça sert plus de poubelle, répondit Yasha. Ils y jètent tous leurs cadavres et leurs condamnés...

Soudain, le même bruit aigu vint envahir tout le souterrain, dix fois plus fort qu'avant, si bien que Cyril crut un moment que ses tympans allaient céder.

-Nous allons avoir de la visite! commenta Szordrìn en se mettant en garde, alors que tous l'imitèrent.

Et puis ce fut le cauchemar.

De chaque boyau qui menait à cet endroit, un drider surgit, presque simultanément, comme si un piège se refermait sur la troupe. Sans hésiter et sans cesser leur cri qui annonçait la mort, les driders, bientôt suivis par de nouveaux qui arrivaient, se mirent à contourner les flammes en leur direction, des deux côtés.

Et comme pour ajouter à l'horreur de cette scène, un bruit se fit entendre à son tour dans le conduit par lequel ils étaient arrivés. Ne leur laissant aucune issue.

Le premier arriva sur eux comme l'éclair. Alexander et Parsifal, mus par une force héroïque, parvinrent à le toucher au corps, exactement à l'emplacement du coeur. La bête envoya le pauvre Parsifal contre le mur avant de rendre l'âme -si elle en avait encore une.


-Ca va Parsifal? demanda Alexander.
-Juste un peu secoué! répondit le jeune paladin
-Nous n'allons jamais nous en sortir face à tous ces monstres! lança Jolamouche, qui vraisemblablement avait raison...

La mort semblait approcher à grands pas, une douzaine de fois huit pas, poussant des cris aussi aigus, plus terribles que tous les cris de guerre jamais entendus par les huit compagnons.

Il n'y avait aucune issue.


-J'ai une idée! dit Lomëriel, et tous les regards se tournèrent vers elle avant même qu'elle n'eût fini.

L'elfe déplia sa grande cape soyeuse, qui se révéla immense, et désigna le feu devant eux.

Le pari était osé, mais c'était effectivement leur unique espoir. Cyril comprit ce qu'elle voulait tenter et n'hésita pas une seconde. Il savait trop bien que Jolamouche avait raison. Mieux valait affronter les flammes qu'une douzaine de driders sur leur terrain.

Aussi vite qu'ils le purent, ils saisirent tous un bout de l'immense drap elfique, et après s'être assurés de le tenir fermement, le groupe se lança à tout vitesse en direction du foyer.

A chaque pas la chaleur était multipliée par cent et les flammes se révélèrent encore plus immenses que ce qu'ils croyaient. Et puis, arrivés au bord du précipice, au paroxysme de la chaleur mais aussi de la peur, ils sautèrent les uns après les autres, enserrant aussi fort qu'ils le pouvaient leur dernier espoir: ce morceau de tissu elfique.

Le pari était osé, mais il paya.

Après un début de chute qui s'annonçait fatale, le drap fut gonflé par l'air chaud qu'il rencontrait, et le poids des huit compagnons de part et d'autre de la tenture lui donna une forme bombée. Bientôt, le courant d'air chaud ascendant fit que la cape se mua en une véritable voile géante, et le mouvement s'inversa.

Les ténèbres revinrent autour d'eux alors qu'ils quittaient la voûte de la caverne.

Sous les yeux étonnés et furieux des créatures de l'ombre, ils s'envolèrent tous au-dessus des flammes puis à travers le conduit qui montait, échappant de manière miraculeuse à une mort certaine...


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 9:03:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 8:54:07



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Narrateur
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les huit compagnons de voyage se retrouvèrent à monter à travers ce conduit... et l'appel de l'air se faisait de plus en plus clair. Cela menait vers l'extérieur... Au cœur de la Cité Drow.

Heureusement pour eux, les capes elfiques leur permirent d'atterrir sans bruit. Sauf pour le pauvre Imusam, qui trébucha sur un caillou, et qui fit se retourner un garde.

Un bras fidèle le tira derrière un mur. Personne ne le vit.

Les huit compagnons cachés derrière le mur de jais n'avait plus qu'a observer le spectacle qui s’offrait à eux :
Une tour aux formes agressives, irrégulières, dont chaque paroi était polie pour réfléchir la lumière, protégeant d'une part les Drows de l'astre brulant, mais aussi pour aveugler l'ennemi lors des assauts, les rendant aussi inoffensifs qu'un nouveau né...

Ainsi... dès qu'ils posèrent les yeux sur elle, sept d'entre eux se sentirent complètement aveuglés.

Seul Yasha pouvait décrire les obstacles qu'ils avaient encore à franchir... tandis que les sept autres auraient à trouver un autre sens que la vue pour continuer à avancer.


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 8:59:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 8:55:29



L'équipée venait juste de sortir d'une fracture circulaire dont les rebords mimaient deux immenses lèvres protubérantes. Cette béance rocheuse trônait au milieu de l'esplanade dominée par un édifice imposant.
Après un rapide coup d'oeil sur les alentours, Yasha en déduisit qu'ils avaient en fait traversé le gouffre sacrificiel dédié à la gloire de Lolth la maudite: les victimes sacrifiées étant sans doute jetées vivantes au fond du puit.

Les seigneurs, protégés, à l'abri derrière leur mur de fortune, ne faisaient aucun bruit.



- Sans doute reprennent-ils leurs esprits, se dit l'albinos.


Ce dernier en profita pour continuer son observation des lieux. Ainsi, il constata qu'ils se trouvaient bien à l'intérieur de la cité, mais il ne pouvait juger efficacement de la distance qui les séparaient des remparts: du sol fracturé jaillissaient d'immenses flammes semblant lécher les cieux.
De temps à autre, certains geysers de feu s'estompaient quelques instants puis semblaient reprendre de plus peu de temps après.
L'examen du sol révéla quelques surprises: des stalagmites étaient plantées dans le sol telles d'éternelles sentinelles, mais celles-ci étaient encore plus surprenantes. Examinant la saillie la plus proche de lui, Yasha regarda ensuite plus attentivement la tour maléfique et parvint à la conclusion suivante: soit la cité noire était construite sur un volcan, mais dans ce cas, nul n'était au courant, soit les maudits ont suffisamment corrompu la terre par leurs actions à la gloire de la Catin Noire pour ouvrir les entrailles même de la roche.
Car il en fut ainsi, la tour et les stalagmites étaient de purs cristaux d'obsidienne, aussi noirs, aussi durs, et aussi tranchants que des éclats de diamants.
Se frayer un chemin à travers le labyrinthe de flammes et de roches devenait chose ardue.


Yasha retourna auprès de ses compagnons, ceux-ci étaient toujours prostrés. Leurs présence était le dernier lien qui le retenait de la folie: l'Antre Maléfique attirait l'âme du drow par des chants subversifs et doucereux, et l'albinos ne savait pas jusqu'où il pourrait tenir.



- Je dois tenir ma promesse coute de coute... Pour Voyisha... Pour Alexander... Et pour mon âme, pensa-t'il.


Il s'enquit de l'état des Gardiens, maix ceux-ci étaient troublés, leurs sens étaient affectés par la présence de l'imposante tour et des divers maléfices résidents. Celui-ci les rassura en espérant que ces diverses altérations disparaitront d'elle-mêmes.
L'oeil du drow fut attiré sur sa droite, et ses instincts meutriers de chasseur nocturne reprirent le dessus. Malgré le vacarme lugubre des flammes, Yasha perçut divers cliquetis métalliques.
Il avertit ses compagnons qu'il allait inspecter les lieux et allégeat son équipement afin de gagner en fluidité, rapidité et précision. Il patienta jusqu'au moment critique: une ouverture dans le mur de flammes, une protection derrière un bloc d'obsidienne suffisamment massif pour le dissimuler.
il se fondit dans le feu et l'ombre et ne restait jamais longtemps à la même place plus que nécessaire. Il lui suffisait de se positionner à quelques endroits stratégiques pour qu'il se fasse une carte approximative de l'Antichambre de l'Enfer.
Une fois de retour, il fit un bref rapport à Alexander:


- Seigneur Whiteshield, Entend ce que mes yeux ont vu! L'obscur et infâme Piton incarnant l'étandard de la démesure du Mal ne possède qu'une seule et unique entrée. Or donc, pour y accéder, Tes Hommes et Toi-même devront faire preuve d'agileté et de bravoure car l'accès est tout aussi praticable que celui des Jardins Célestes de ma Glorieuse Mère. Feu et roc y déchirent le paysage et nombre d'infortunés gisent de ça et là. Mais ceci n'est point le plus intéressant, car sache que l'entrée du Pic Maudit est hautement surveillé par, ce qu'il me semble, sept Maitre-lames, tels des femelles Dragons couvant leur Oeuf d'Or. Mais le plus remarquable est celui qui dirige mes frères pervertis: un elfe noir démesuré, à la fois physiquement, mais, me semble-t'il, mentalement dans la folie. Quelle est Ta décision, Gardien ?


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 8:58:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 8:56:31



Sanguinus était perdu dans ses pensées : d'une part parce qu'il savait l'importance de bien choisir les mots dans une situation qui devenait de plus en plus compliquée, et d'autre part car deux personnalités opposées se faisaient entendre dans sa tête...

L'une, étonnement serviable, voulait le bien de l'impératrice à tout prix, lui soulignant l'importance de sa présence auprès d'elle et de la nécessité de lui venir en aide...

L'autre, beaucoup plus digne d'un drow, représentant l'égoïsme pure, essayait quant à elle de le convaincre qu'il était temps de partir car son rôle était de provoquer le chaos et non pas sauver une quelconque personne...

Oui, c'est en celà qu'il ressemblait à l'impératrice... là était leur point commun : à chaque instant un combat se livrait au fond de lui...

Une différence prenait cependant toute son importance : lui en était conscient... elle apparemment non, ou bien elle refusait de l'admettre...

Par expérience, il avait appris qu'il fallait satisfaire du mieux possible les deux voix, essayer de trouver le juste compromis, et c'est ce qu'il essaya de faire lorsqu'il se dit à lui même :


"-Je vais rester jusqu'à ce qu'elle décide de venir avec moi ou qu'elle parte avec quelqu'un d'autre! De toute façon, c'est en restant auprès d'elle que je risque le plus de choses car sortir de cette cité ne sera pas une partie de plaisir donc il va y avoir de quoi s'amuser..."

Il sourit lentement...

"-Je vais rester auprès d'elle et celà risque fort de m'attirer des ennuis... de quoi vous contenter toutes les deux..."

Un frisson lui parcouru le corps... l'adrénaline montait... le pressentiment, une quasi-certitude, qu'ils approchaient... ils arriveraient jusqu'ici... dans combien de temps et combien ils en resteraient étaient les seules interrogations...

Leur avantage? vraisemblablement le nombre... Son avantage? il avait jusqu'à présent vécu dans l'ombre et trop peu de seigneurs connaissaient jusqu'à son existence...

Il s'adressa d'une voix calme et apaisante à l'impératrice :


"-Les raisons pour lesquelles je suis resté sont personnelles : je fais des recherches sur mon passé...
Pourquoi je suis venu vous chercher? Je vous l'ai dit, pour vous offrir mon aide... libre à vous de me croire ou non, j'agis selon ma conscience voilà tout...
Ai-je la prétention de vous croire en danger? effectivement dans le cas contraire je ne serais pas là. Mais est-ce un affront de ma part pour autant? je ne crois pas... Vous citiez dame Shana? A mes yeux, elle est la personne de notre race qui sait le mieux se défendre, celà ne la pas empêchée d'avoir eu besoin de votre aide... elle reste malgré tout la plus puissante d'entre nous, en tout cas c'est mon avis. Je crois que toute personne, aussi forte soit-elle, peut avoir besoin d'aide à certains moments...
"

Moment de silence... instant de réflexion alors que l'atmosphère se faisant pesante, angoissante... la présence d'intrus se faisaient sentir, l'avait-elle perçue?

"-Je ne fais pas l'erreur de vous croire faible mais je vous crois en danger... Ne faites pas l'erreur de penser que personne ne peut vous être utile à présent, ni que personne ne vous apprécie encore.
Personne ne peut atteindre Màlekith là où il se trouve en ce moment : l'entre-monde n'est pas accessible à ceux de notre monde. Paradoxalement, il est protégé là où il se trouve, d'une certaine façon...
Quant à savoir si personnes ne peut rentrer dans cette tour, je pense que vous connaissez la réponse... En ces temps troublés, plus rien n'est sûr... En tout cas cette tour ne l'est pas assez pour vous et vous allez être amenée à la quitter : reste à savoir comment et avec qui?
"

Il se demandait s'il n'en avait pas trop dit. De toute façon elle finirait par tout savoir, il espérait juste que ce ne soit pas brutal...

Puis, avec délicatesse, et sans bruits, il dégaina ses deux dagues puis son épée... et commença à les astiqués... par précaution...


Dernière édition par Kalthen le Mer 9 Avr - 8:58:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 8:57:54



Devant la porte le drow continuait son monologue.
La langue drow même si elle était comportait quelques similitudes avec l’ancien langage Tel'Quessir était extrêmement difficile à comprendre pour un non initié. Les quelques mots que Wilderion avait pu capter était « Danger » « Protection » « Maîtresse » qui lui suffisait amplement pour émettre une hypothèse. Derrière cette porte ce trouvait certainement Dame Voyisha Al Hakor mise à l’abris par ses plus fidèles serviteurs. L’homme devant devait être un garde du corps. Il devait agir au plus vite.

Les notes de sa lyre s’écoulèrent lentement inondant tout le couloir.
Le drow fit volte face dégainant un étrange épée courte finement ciselée et chercha la source de cette étrange musique. Enfin il le vit, un homme armé d’une rapière le regardait calmement dans le couloir. Le drow se précipita sur lui l’épée en avant. L'homme leva sa lame afin de parer. L’épéiste expérimenté averti de cette simple parade changea au dernier moment sa lame de main.
Elle s’enfonça jusqu’à la garde dans la chair du barde.




Le drow cligna des yeux, impossible, l’homme qu’il venait de transpercer c’était volatilisé.
Soudain quelque chose lui rentra dans le flanc. Il se retourna pour apercevoir l’agresseur.
Etonnement, surprise, quand le vu. Cet homme à la rapière ce tenait encore là. Bien vivant et dangereux au vue du sang qui coulé au bout de sa lame.
Le drow amorça un grand geste, sa lame fit un demi cercle et trancha la tête de l’intrus.


Wilderion observa le coup de loin. La lame du drow frappa l’endroit précis où sa tête se trouvait quelques secondes avant. Il contre attaqua en prenant un peu plus de sang au torse du drow. Il devait faire vite, si la musique avait complètement déréglé l’oreille du drow et l’avait privé d’un de ses sens, l’illusion elle ne tiendrait pas. Chaque coup du drow se rapprochait de la position réelle du barde et menaçait de le trancher comme un vulgaire pantin.

Rapide esquive. La lame trancha l’air juste au dessus de sa tête.
Il devait mettre fin à ce combat à mort pourtant le drow ne laissait aucune ouverture.
Pour cela il n’existait qu’une solution, le surprendre…
Wilderion vit le coup arriver, il ne chercha pas à l’encaisser mais faire qu’il le blesse le moins possible.


La lame lui érafla durement le flanc droit.
Douleur.
Le drow surpris de voir enfin coulé le sang de son ennemi s’immobilisa quelques secondes.
Réaction.
Le barde planta sa rapière avec rapidité dans la gorge de son ennemi.
Celui-ci s’effondre.

Le temps qui semblait avoir ralentie durant les dix dernières secondes repris sa course effrénée.
Wilderion posa un genou au sol et pris le temps de ralentir sa respiration. Sa blessure le faisait incroyablement souffrir.

Après avoir repris ses esprits, Wilderion s’avança vers la porte et entrepris de l’ouvrir.
Fermée.
Sans somation il s’attela à casser la serrure avec sa rapière.
Dans un grincement sinistre la porte s’ouvrit sur une pièce sombre d’où une odeur de mort s’élevait.
Plus sa vision s’adaptait à la faible luminosité plus le nombre de cadavre visible au sol s’élevait. Il semblait être dans ce qui aurait pu être un temple…. Autrefois…

Une énorme « chose » sorti de l’ombre, bien que Wilderion ne puisse pas correctement la voir, il pouvait deviner les nombreuses pattes qui la portaient. Le haut du corps était plus humain mais tout aussi terrifiant.


- Par les Cinq Notes Eternelles, ce n'est pas Dame Voyisha Al Hakor , murmura faiblement Wilderion tout en reculant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 9:07:20



L'air imprégnait gravement l'elfe d'une douleur mentale intenable. Tout ici lui était étranger, et se trouver justement dans cet endroit lui provoquait un dégoût extrême. Cet odeur de sang, de corps brûlés ou de corps secs entaillés et recouvert de mouches.

Szordrìn regardait ou plutôt apercevait Yasha qui examinait l'endroit, il se tourna, observait, réfléchissait, se retournait... Il finit par prononcer quelque chose inaudible pour le groupe à l'écart du drow qui s'approchait d'Alexander. Le visage dur, il devait de sa voix pure et de sa poésie dans ses dires décrire le lieu, où nous, perdus dans ce noir, nous ne voyons rien de tout ce que les yeux de Yasha pouvaient voir.

Il finit par poser une question, que tout le monde du entendre car le ton de ses paroles avait changé:

"Quelle est Ta décision, Gardien ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 9:08:12



Le bras tenant son écu levé pour protéger son regard de l’aveuglant reflet de la tour, Alexander réfléchit quelques secondes. Huit maitres-lames qui protégeaient l’entrée, chacun pouvant donner l’alerte. Un terrain mortel, et cette maudite spire d’obsidienne qui empêchait sept des huit compagnons de porter le regard ailleurs que sur le sol. Yasha ne semblant pas du tout affecté, il était clair que ce reflet aveuglant était aussi une création de la perfide magie drow.

Heureusement, celui-ci semblait devenir légèrement moins puissant. En fait, on aurait plutôt dit qu’une douce ombre s’interposait entre leurs yeux et le reflet, ombre qui croissait lentement. Une ombre qui ne semblait venir de nulle part, mais qui les enveloppait tous. La bénédiction de la Vierge Noire semblait encore une fois être leur salut. Ironique qu’ici, au cœur même du domaine du Seigneur de l’Obscurité, une ombre soit leur bouclier contre la lumière du soleil, dévié de sa nature première et corrompue pour servir l’ennemi.

Ajustant son heaume pour qu’il le protège mieux des rayons réfléchis de la tour, Alexander en vint à une décision. Le seul moyen de passer était de confronter et de neutraliser ces gardes drows. Les neutraliser définitivement. Et tous au même moment. Si jamais l’un d’entre eux donnait l’alarme, s’en était fait de leurs espoirs. Le paladin se tourna vers Yasha :


Où précisément sont postés ces gardes ?

Le rapport de Yasha confirma ce qu’il pensait. Tous patrouillaient à égale distance les uns des autres, couvrant toute la place. Aucun relâchement dans la garde personnelle de l’Empereur. Impossible de se faufiler sans être vu.

Compagnons, il n’y a qu’un seul plan applicable. Nous devons nous séparer. Chacun de nous devra engager un des maîtres-lames et renvoyer son âme corrompue dans les Abysses obscures dont elle provient. Si nous ne les engageons pas séparément, il est sûr qu’au moins un d’entre eux pourra s’échapper. Il est primordial qu’aucun ne puisse donner l’alerte, sinon des cohortes entières seront la pour nous attendre à la sortie.

Jolamouche, tu iras au sud, Imusam, au sud-est, Parsifal, au sud-ouest, Cyril à l’ouest. Yasha, tu t’occuperas du maître-lame au nord-ouest. Szordrin, de celui au nord-est, dame Lomëriel, celui à l’est. Je me charge de celui au nord.

C’est un plan dangereux, pour nous tous, mais je ne vois pas d’autre moyen de forcer le passage. Vous êtes libres de la manière à utiliser. Chacun d’entre vous ici êtes rempli de ressources, comme vous me l’avez prouvé maintes fois depuis le début de l’expédition.


Il regarda tour à tour ses compagnons. Chacun de ses amis qu’il envoyait peut-être à une mort affreuse. L’expression qu’il lut sur leur visage déterminé le rassura.

J’ai confiance en chacun d’entre vous. Je sais que vous trouverez un moyen. Puisse la bénédiction de Torm, Eilistraee, Corellant Lathellian et de toutes les puissances bénéfiques de ce monde nous accompagner.

Alors que tous se préparaient au départ, Alexander vérifia rapidement les courroies de son écu et le fil de son épée, puis partit le premier aussi silencieusement que possible vers le nord, se faufilant à travers le labyrinthe d’obsidienne et de geysers de feu. Ayant décidé de ce plan, il se devait de montrer l’exemple. La crainte d’avoir placé ses amis en danger mortel lui serrait encore le cœur, mais il avança malgré tout pour se perdre finalement au regard de ses compagnons à travers la fumée épaisse qui planait dans l’air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 9:09:55



Le jeune Paladin acquiesça d'un signe de tête ... Un sentiment d'immense peur montait en lui mais il ne pouvait laisser transparaitre aucune émotion, la cohésion du groupe en dépendait. Si quelqu'un faiblissait, le groupe perdrait toute son unité alors que c'était elle, l'unité, qui les avait aidé à survivre dans cette aventure ! Ce serait également elle qui les ferait réussir tout ce qu'ils avaient entrepris !

Parsifal recula et prit la direction indiquée par Alexander ! La distance à parcourir n'était pas très importante mais le danger, lui, était réel ! Le Maitre- Lâme placé au Sud n'avait qu'à se retourner et le jeune Paladin serait révélé à la lumière ... Parsifal profita d'une zone d'ombre pour stopper sa marche et calmer ses sens ! Il devait y arriver pour son amour et ses amis ...


Le Maitre-Lâme qu'il devait affronter se trouver devant lui à quelques mètres ! Il semblait à Parsifal que la créature flotait sur le sol noir tant le soleil brûlait ses pupilles ... D'un geste lent et appliqué, il tira sa longue Epée de Justice ! Parsifal ne savait pas encore comment il pourrait atteindre son ennemi sans se montrer. C'est alors que des coups sourds firent trembler la terre, Parsifal fut surprit mais continua d'observer le Maitre-Lame ! Celui-ci ne bougea pas, ce qui d'un sens rassura le jeune Paladin ! Il se concentra pour comprendre l'origine du bruit ! Comme un éclair, la réponse lui vint à l'esprit : Yasha lui avait expliqué comment les fonderies d'acier Drow fonctionnaient ! Elles occupaient les sous-terrains des cités noires et les Drows Forgerons vivaient reclus car ils terrorisaient les populations à cause de leur silhouette noire ! On disait même que ces créatures avaient pour coutûme de se rendre en enfer afin de se nourir de tous les maux de la terre ...

Parsifal sourit à cette idée car il n'avait pas peur de l'enfer, la LOY le protégeait de cet infâme lieu ! Une idée lui vint à l'esprit : Depuis quelques minutes, un coup faisait trembler la terre, un coup répété, surement celui qui servait à la fonte du Fer et du Charbon ! A chaque secousse, Parsifal avançait d'un pas et ainsi l'ennemi se rapprochait sans cesse sans que celui-ci ne puisse l'entendre ... Une goutte du sueur perla sur les tempes du Paladin quand il dut faire le dernier pas ...


" Pour Voyisha " pria le Paladin

La dernière secousse stoppa le sang du jeune Paladin et dans une montée d'adrénaline, il prit le Maitre Lâme par le cou. Et d'un mouvement puissant, il enfonça son épée dans le flan de son adversaire ne lui laissant aucune chance de survie ! Parsifal accompagna le Maitre Lâme dans sa macabre chute pour éviter d'attirer un regard sur lui ...

Il ne restait plus que 7 ennemis à abattre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 9:11:11



Chaque seigneur partait dans la direction qui lui avait été dictée par Alexander, mais Yasha commençait à perdre la Foi. Il resta figé et les observait.


- Les véritables combats commencent maintenant, se dit-il.


Il se permit, par curiosité? perversion? peur? désespoir?, d'observer le jeune humain. Pour la première fois, Parsifal était confronté à des ennemis hautement plus dangereux que tous ceux qu'il avait pu combattre de par le passé. Le bandeau qu'il s'était mis autour de la tête pour se couvrir les yeux lui permit d'avancer sans trop d'embûches; une coupure et quelques brûlures n'étaient rien face à l'objectif commun.
Contre toute attente, l'humain pris le Maitre-Lame par surprise et l'acheva rapidement.


- Voici une victoire bien inattendue, mais cela risque fort d'être temporaire.


Restaient en lice sept seigneurs, Yasha compris...


"Yasha, tu t'occuperas du Maitre-Lame au nord-ouest"

La voix du Gardien se mit à résonner dans sa tête. Le drow sentit une puissance lui vriller les tripes, et son esprit se fixa sur sa proie.
Un elfe noir contre un elfe noir; il laissa ses instincts se réveiller, ces années de souffrance s'imposa à lui, toutes les techniques acquises lors de son enfance et adolescence, brimades, réprimandes, tout son passé de douleur lié à l'éducation et l'instruction d'un futur Seigneur-Assassin prirent le contrôle de son corps et de son esprit.

...Et il disparut...

Pour réapparaitre à quelques pieds de sa cible qui, stupéfaite, eu juste le temps de prendre sa hache avant de tomber au sol en gargouillant et vomissant du sang. Yasha, d'un preste mouvement de la main droite, avait saisi sa lame pour trancher le bras du Maitre-Lame, et de son autre main, lançait un couteau dans la gorge de sa victime.
Voir le sang jaillir et sentir l'odeur de la mort le satisfaisait, mais la tête se mit à tourner et le seigneur drow reprit ses esprits. Cette jouissance macabre n'était pas dans sa nature, et sa déesse venait l'aider. La lumière d'Eilistraée l'éclairait, le guidait, et là, il sentait l'appel de la Vierge Noire sur son flanc droit, un peu en arrière de sa position.


- Lomëriel!


La femme de son défunt ami courait droit à la mort, elle savait que sa quête était vouée à la mort. Mais Yasha, ne voulait pas et ne pouvait pas la laisser se faire tuer, par respect pour Elle et son mari.
Il recouvrit ses esprit et de nouveau, se fonda dans l'air et disparut.
Lorsqu'il réapparut, il eut juste le temps de parer le coup que la Maitre-Lame allait infliger à Lomëriel. Il prit une de ses dagues et lui planta la fine lame dans son oeil gauche, et atteint son cerveau: le Maitre-Lame était mort, et l'elfe était sauvée.

Mais il ne pouvait pas se retourner et s'enquérir de son amie. Le bruit disparut autour de lui, et ses idées devenait claires et dégagées. Tout lui paraissait si simple, si facile, et si futile ...
Il baissa la tête et vit que le drow maléfique lui avait enfoncé une lame dans le ventre. La maitre-Lame tomba devant lui. Le regard de l'albinos s'éleva, il vit le sommet de la tour, puis les cieux orangés.
Un visage elfique, aux traits si fins, si délicats, venait l'observer en pleurs.


- Serait-ce ainsi ? Est-ce la fin? C'est si calme, si paisible... Je suis enfin libéré!


Yasha vit alors la lumière de la Déesse l'éclairer.


- Alexander... Voyisha .... Mes amis... NON! Je ne peux mourir!! Pas encore! Pas maintenant!


Ses yeux se fermèrent, et un sourire naquit à la commissure de ses lèvres exsangues.

...Restait en lice six seigneurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 9:12:24



Jolamouche se dirigea vers le sud d'un pas déterminé mais il ne pouvait se détourner du fait qu'une seul erreur de sa part pourrait faire faillir la mission du groupe, il faisait entièrement confiance en ses compagnons, il savait pertinemment qu'ils viendraient tous à bout de leur maître lame.

Un mélange étrange de courage et de peur l'envahit.

Alors que les battements de son coeur se faisaient de plus en plus rapides, il parcourut lentement la distance qui le séparait de cet être imonde tout en prenant soin de ne faire aucun bruit, de l'endroit où il se situait il avait pu voir disparaitre ses amis Parsifal et Yasha chacun dans une direction, il ne devait donc pas perdre de temps, leur mission se devait d'être parfaite et coordonnée si le groupe voulait avoir une chance, encore une, de sauver leur Voyisha.

Arrivé à une centaine de mètres du maître lame, Jolamouche se mit accroupi et l'observa derrières des herbes hautes ; toutes ses réactions, ses déplacements et ses moindres gestes étaient autant d'indices qui permettraient à l'humain d'accomplir son devoir en mettant toutes ses chances de son côté.

5 longues minutes se sont déjà écoulées et pas une fois le maître lame ne lui a tourné le dos, à ce moment là, Jo comprit qu'il ne pourrait l'avoir par surprise, le maître lame avait l'air d'être plus qu'aguerri et même si les ennemis se font rare autour de la Cité, la sécurité du Seigneur Malékith et de ses hôtes avait l'air d'être la raison de vivre de ces êtres maléfiques.


-Je ne sais pas encore comment je vais pouvoir le tuer mais je me dois de me lancer, pour Voyi, pour mes amis et pour la LOY ,il est possible que l'aventure se finisse ici et si c'est le cas j'espère de tout mon coeur que je ne serais pas la raison d'un échec , si je dois y laisser la vie espèrons que l'on me prenne pour un simple rôdeur...

Le mot "échec" venait percuter dans son esprit mais cette pensée n'était pas acceptable.

-Si je faillis ici, comment serait ce possible alors que l'on sorte vivant de cette sombre Cité?! Ne suis je pas un Gardien? Un Gardien ne peut mourrir de cette façon face à un seul soldat,aussi puisant soit il.

La peur et l'hésitation dissipées, Jolamouche se leva doucement et avança avec prudence la main fortement serrée sur la paume de son épée ,il n'était plus qu'a cinquante métres du maître lame qui se tenait de profil, les pas de l'humain se faisaient de plus en plus rapide, l'envie d'en découdre était tellement forte que la maladresse pris le dessus, une branche morte n'avait pû être évité et son pied droit vint s'écraser dessus, un craquement vint casser le lourd silence ce qui détourna immédiatement le regard du maître lame ... il était démasqué!

A cet instant même , Jo ne prit pas le temps de réfléchir , il savait qu'au moindre cri de son ennemi , une centaine de monstres pourrait débarquer , et cela n'était pas imaginable ,un corps a corps n'était pas possible étant donné la distance qui les séparaient.

En une fraction de seconde , Jolamouche s'empara d'une dague coincée dans sa botte droite et la lança avec force en direction du drow, la dague siffla dans l'air et avant même que son ennemi n'ait eu le temps de faire sortir un son, elle vint s'enfoncer dans le crâne du maître lame qui chuta , genoux à terre puis tomba sechement sur le sol.
Jolamouche n'avait pas bougé, il se tenait là, le bras encore dirigé vers la créature qui se vidait alors de son sang, il accourut d'un pas sûr vers le drow afin de cacher son corps, aucun indice de son passage ne devait être présent.

A la vue de tout ce sang qui tombait sur ce sol maudit , Jolamouche eut cette pensée.


-Peu importe le nombres de victimes, peu importe le nombre de cadavres que nous laisserons derrière nous , peu importe que notre chemin soit souillé de ce sang impure , nous n'avons jamais été aussi près de notre douce drow ... Voyisha nous voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mer 9 Avr - 9:13:49



Le nord-est correspondait à un désert humain, plongé dans le noir... Quelques rayons lumineux éclairaient de minces endroit de cette plaine sableuse ou bien terreuse. Au fond, d'une droiture exemplaire se tenait sûrement le garde que devait abattre Szordrìn. Certainement un Maître-lame pensait l'elfe, mais aucune peur ne le touchait, des soldats drows, nommés Maîtres-lames, il en avait tués plus que ce que pensait les autres...

Il continuait à approcher sa prochaine victime, sans un bruit, sans un son, habitué aussi à rester calme et discret. Il marchait, et le drow ne voyait rien. Bientôt il courait pour pouvoir rapidement se cacher derrière un roc posé à une dizaine de mètres de son ennemi. Il arriva, s'arrêta, examina le nombre de pas qu'il devra exécuter. Il ne regarda ni au sol, ni au ciel ni aux pièges possiblement tendus.

Il se releva d'un geste rapide et dans une vitesse encore plus étonnante il réduit l'espace entre lui et le drow d'un mètre. Ce que vit pour la première fois le Maître-lames, ce fut un sourire exprimant une terrible vengeance et un elfe lui assener un coup de genou dans les cottes et un coup de coude dans le nez. Une fois à terre, Szordrìn cracha sur la cadavre et l'acheva à l'aide de sa dague.

Mais ce que ne vit pas l'elfe à ce moment là, c'est le sol qui tremblait légèrement, il n'avait pas non plus vu, ce que le drow avait fait en tombant... Szordrìn était prit au piège, par un piège dont il ne voyait toujours pas, aveuglé par son assurance.

Les rayons qui l'éclairaient de temps à autres n'étaient que les gisements ou crachements de feu qui provenaient du sol et qui finissaient dans les nuages, si ils en restaient...
Un de plus ce préparait dans les abîmes de Dier Drenhdal. et semblait remonter tout doucement sous les pieds de l'elfe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» comment entretenir l'albatre
» [Grimoire Ship] [FB] Un rêve d'accompli !
» Idées pour faire revenir PMT
» [C'est terminé, ha ha ha !!! Manque 1 Validation]Je vais devenir le Seigneur des pirates !!!!
» [Aller-retour] Pokémon fabuleux et quelques évos par échange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cimes d'Aziel : le Sanctuaire de l'Aube :: Aile Principale du Sanctuaire :: Bibliothèque-
Sauter vers: