Les Cimes d'Aziel : le Sanctuaire de l'Aube

Forum de l'alliance de Zordania les Marcheurs de l'Aube.
 
AccueilZordaniaFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Sam 13 Sep - 16:39:24



Quatre personnes, au pied d'une tour écroulée.

Un homme, Cyril, qui regarde au loin, semblant percevoir une présence par-delà les lieues. Une présence, ou deux ? Un homme qui souhaite rejoindre son futur, maintenant qu'il a fait l'impossible pour le préserver.

Un homme et une drow, les mains enlacées. Deux âmes qui semblent se compléter, se renforcer l'une l'autre. Deux âmes qui ne peuvent êtres complètes que grâce à l'autre. Deux âmes qui à cet instant ne vivent que pour le moment présent, le moment ou ils sont enfin complets, tous deux.

Un autre homme, le regard perdu dans la contemplation des débris de la sombre tour. Un homme perdu dans le passé. Dans le souvenir de tout ce qui avait trouvé fin ici.

Le sombre empereur des drows n'était plus, son emprise sur ce monde déjà déclinante venait maintenant définitivement de disparaitre à tout jamais.

Plus jamais on ne verrait l'elfe Szordrin parcourir les forêts de la Cour d'Hériand, émerveillant ses compatriotes par sa détermination et sa force d'âme.

Le cors de guerre du jeune paladin Parsifal s'était définitivement tût, et on ne reverrait jamais plus la franche honnêteté et les charges fougueuses, parfois même insensées, du jeune Gardien que rien n'effrayait.

Les nuits de Zordania seront désormais plus froides, car elles défileront sans le gracieux chaos des lames de Yasha Kahanias, fidèle serviteur de la Vierge Noire, à l'extérieur albinos parmi les elfes noirs mais à l'intérieur étoile solitaire défiant l'obscurité.

Un nain manquait à l'appel. Celui pourtant toujours présent, toujours là dans la victoire comme la défaite, celui qui représentait l'âme des Gardiens par sa volonté inébranlable et sa façon si simple mais si vraie de percevoir la vie, n'était plus là. Nul ne savait ce qui était advenu d'Imusam après l'écroulement de la tour. Nul ne le saurait peut-être jamais.

L'entreprise désespérée qui les avait emmenés tous ici semblait elle aussi terminée. Et le paladin avait le sentiment diffus que bien d'autre choses s'étaient terminées aujourd'hui.

L'incongruité de la situation ne lui échappait pas. Lui qui s'était préparé à mourir des dizaines de fois dans cette aventure pour un but qui le dépassait, il était encore en vie, alors que ses amis étaient morts. Il avait su depuis le début qu'il aurait préféré périr que provoquer la mort d'un seul de ses compagnon lorsqu'il avait pour la première fois organisé cette aventure insensée. Pourquoi les dieux s'étaient-ils joués de lui ce cette cruelle façon ? Pourquoi eux, et pas lui ? Pendant un instant, un seul court instant, il se demanda s'il lui serait possible de continuer à vivre avec un tel poids sur la conscience. Il se voyait déjà chargeant seul et sans armes les soldats drows de la citée restants dans l'espoir de mettre fin à ce qu'il ne croyait pas capable de supporter.

Mais alors Alexander se retourna vers celle pour qui ils avaient tous risqués. Et la voyant simplement assise là, tenant la main de Wilderion, il ressenti enfin quelque chose . Quelque chose affaissant lentement le cocon d'indifférence que son cœur avait bâti pour le protéger de ce qui c'était passé dans cette maudite tour. Non pas de la joie ; comment pourrait-il encore en ressentir après toutes les morts survenue en ce funeste jour ? Cette cicatrice lui barrerait le cœur jusqu'à la fin de ses jours. Mais plutôt ... une sérénité. Une sérénité qu'il n'avait plus connu depuis biens des mois. Depuis qu'elle était partie, si subitement, sans raisons.

Bien sûr, un grand nombre de ces amis avaient disparu. Mais Alexander réalisa lentement que chacun de ses amis morts ici avaient fait le même choix que lui. Ce serait déshonorer leur mémoire et leur actes que de refuser de vivre en raison de ce qu'ils avaient choisis.

Alexander reprit son observation de la tour.

Ce sombre endroit ne sera pas le tombeaux de mes amis. Je reviendrai, avec autant d'hommes qu'il n'en faudra. Je raserai cet endroit, et j'érigerai un lieu pour leur dernier repos, digne du sacrifice que chacun ici a réalisé.

Alexander s'avança lentement vers les débris de la tour. Un reflet, sous une pierre. Alexander se pencha, et se releva avec deux objets à la main. Un pendentif métallique ouvragé, ouvert en deux. Superbement gravé de lignes s'entrecroisant gracieusement, il avait visiblement déjà contenu un petit objet sphérique. Et une dague drow. Une dague magnifique, digne de tout maitre-lame, encore tachée de sang. Et sur le pommeau était gravé un signe étrange. Alexander ne maitrisait que très peu le langage drow, mais le signe semblait faire référence à la royauté, ou au sang. Ou aux deux.

Sans un mot, Alexander retourna vers Voyisha et déposa les deux objets près d'elle. Puis, prit d'une soudaine impulsion, il se pencha et serra furtivement le visage de Voyisha contre son cœur.


Je suis content de vous revoir enfin entière, Voyisha.

Il se releva rapidement, avant que quiconque puisse prononcer le moindre mot. Adressant un signe de tête amical au barde Wilderion, il prononça simplement :


Prenez-en soin.

Cela voulait tout dire, et Alexander savait que les paroles n'était maintenant plus nécessaires.

Puis il se dirigea vers Cyril qui lui tournait le dos. Cyril dont le regard était toujours portés vers le lointain, vers l'Assemblée. Il lui posa la main sur l'épaule et la serra dans un geste d'amitié, un sourire aux lèvres. Les paroles de Cyril juste avant que la tour s'écroule n'avait pas échappées au paladin.


Je lui ai promis que je vous ramènerais...

Et maintenant son regard disait tout.

Puis avec un dernier regard au groupe toujours silencieux au pied de la tour écroulée, Alexander s'éloigna tranquillement en serrant les restes de son écu sur son bras, à la recherche de ses derniers compagnons. Jolamouche et Lomeriël devaient bien être quelque part dans les environs. Et cette fois, ils reviendraient tous ensemble.

_________________
Ce n'est pas à leur création que les Empires souffrent de ne pas avoir de but, mais plus tard, lorsqu'ils sont fermement établis et les objectifs oubliés et remplacés par des rites sans fondements.


Dernière édition par Kalthen le Mar 27 Jan - 23:48:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
Kalthen
Ambassadeur de l'Aube
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 33
Alliance : Les Marcheurs de l'Aube
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.   Mar 27 Jan - 23:47:28



La tour s'effondrait...l'empire vacillait, et dans un fracas assourdissant, le sol semblait se dérober sous Dier-Drehndal, car tel était le pacte...
L'Empire drow régit par l'Ordre Unseelie, la cité noire, la vie même de Màlëkith était liée à Voyisha, bien plus qu'elle ne l'eût jamais imaginé.


Malgré le fait qu'en peu de temps, le seigneur Vinaëar réussit là où personne avant lui ne put réussir, alors même que les plus hautes tourelles de Barad-Ilythiir s'écrasaient sur ce sol aride jonché de cadavres puants et déformés, le groupe prenait la fuite, pleurant la mort de leurs compagnons, mais joyeux d'avoir retrouvé leur muse, celle qui leur inspirait tant de bien...
Et plus Voyisha s'éloignait de cette terre, plus les fondations de la cité s'effondraient.


...sous ces décombres innombrables, la chambre dans laquelle reposait l'Empereur demeurait pourtant intacte, protégée par on ne sait quelle force...
Mais comment; pourquoi..?!
Le drow n'était-il pas mort dans la déchéance de son Empire...emportant avec lui tout le mal qu'il avait pu semer sur Zordania...?!

Bien souvent on entendit l'Empereur, parler dans l'Ombre, mais jamais on ne vit cette personne qui semblait lui dicter ses actes...était-ce donc un signe de folie causée par toutes ces atrocités qu'il avait causé au monde...?!

...


Il fait sombre, l'atmosphère est pesante...
Où suis-je...?



C'était là la question que le drow se posait...
Depuis plusieurs jours maintenant, son esprit semblait avoir quitté son corps, laissant l'Ordre Unseelie sans dirigent face aux assauts des elfes, toujours plus nombreux...
Alors que le drow s'éveillait dans un lieu qui lui était jusque là familier, une silhouette imposante approcha, lorsque sa voix retentit:


«Tel était le pacte Màlëkith...tu as rempli ton rôle...»

L'Empereur aurait reconnu cette voix abyssale entre mille: "Al-Hakor hein..." s'exclama t-il plein de dédain avant de reprendre:

"Ma cité s'effondre, et avec elle s'en va Voyisha...je dois revenir, vous devez m'y renvoyer...
Je me moque de ce maudit pacte"


« Mais n'était-ce pas ce que tu voulais...?
N'était-ce pas ce que tu as manigancé depuis le jour où tu l'as attirée dans les entrailles du mal avec toi...?
Ne voulais-tu pas qu'elle te survive, plus forte, au cas où tu serais condamné...?"

"...Te voilà exaucé..."


Tel était le pacte.
Depuis le jour de ce Mariage drow dans la lumière et même avant, lors de la première rencontre de Voyisha avec Màlëkith, tout était prévu...
Le meurtre du Roi Al-Hakor, père de Voyisha, l'abandon de Sanguinus, son frère jumeau à la naissance. ainsi que leurs retrouvailles..tout...dans les moindres détails fût prévu pour que les jumeaux Al-Hakor finissent un jour par régner chacun sur l'une des faces de Zordania...


"Depuis le début, j'ai toujours été votre petit soldat alors que tous croyaient avoir en face d'eux le véritable Empereur, mais aujourd'hui, tout prend fin..."

"...Roi Szicko...!"



D'un geste rapide, le drow saisit le poignard dissimulé sous sa toge entrouverte laissant entrevoir un Sceau au niveau du cœur, avant de le diriger sans hésiter vers le mystérieux tatouage...
C'est alors qu'une intense onde de choc fut libérée, produisant une intense lumière, ne laissant une fois dissipée que néant et vide...

Màlëkith offrit sa vie, peut être son dernier signe d'humanité, afin que Voyisha puisse être ramenée vers la lumière, guidée par ses amis...
La Princesse Al-Hakor était enfin libérée de l'influence néfaste que son père...

Ainsi, Zordania vit arriver la fin de l'Ordre Unseelie, la fin de Màlëkith Vinaëar, la fin de tout...!





- FIN -

_________________
Ce n'est pas à leur création que les Empires souffrent de ne pas avoir de but, mais plus tard, lorsqu'ils sont fermement établis et les objectifs oubliés et remplacés par des rites sans fondements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasyavatars.123.fr
 
L'espoir de faire revenir une âme à la lumière.
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» comment entretenir l'albatre
» [Grimoire Ship] [FB] Un rêve d'accompli !
» Idées pour faire revenir PMT
» [C'est terminé, ha ha ha !!! Manque 1 Validation]Je vais devenir le Seigneur des pirates !!!!
» [Aller-retour] Pokémon fabuleux et quelques évos par échange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cimes d'Aziel : le Sanctuaire de l'Aube :: Aile Principale du Sanctuaire :: Bibliothèque-
Sauter vers: